• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Je me suis mis aux gâteaux

J’ai fait une recette de gâteau au chocolat, pour l’anniversaire de ma fille, qui était si bonne que tout le monde me l’a demandée. Ce fut étonnant, car je n’avais jamais été un bon pâtissier. Je laisse aux autres, habituellement, le soin de concocter de bons desserts. Avec cette expérience positive, j’ai commencé à me mettre à la confection de gâteaux dans tous les genres. J’ai commencé par les financiers. Avec des moules en silicone, je les fais par douze. J’en cuis une plaque puis une autre, car les vingt-quatre sont dévorés par mes enfants et leurs amis en peu de temps. J’ai aussi une nouvelle lubie : je créé des meubles en palette. C’est simple et très joli. Comme j’ai décidé de revoir les horaires de mon activité professionnelle, je suis plus présent à mon domicile. Résultat : j’ai plus de temps à consacrer à ma famille. 

J’ai même pu, en toute sérénité, opter pour le meilleur endroit pour ma mère qui veut vendre sa maison depuis la mort de mon père. Nous avons donc visite la résidence les Terrasses Versailles. À notre retour, mon beau-frère a vu que mon garage est de mieux en mieux rangé, et il en était vraiment très impressionné. J’ai mis tous mes outils en ordre et j’ai même créé des tiroirs pour ranger mes clous, mes vis et les autres petites pièces. Bien ordonnées dans des boîtes, elles sont plus faciles à retrouver. J’ai aussi commencé la construction d’un abri de jardin. D’une dimension modeste, il me servira à garder mes outils pendant l’hiver, et même à ranger mes potées de plantes. Je pense même que je réaliserai une partie du toit en vitres, car j’ai récupéré d’anciennes fenêtres. J’ai commencé à m’en servir en les transformant en serre pour mes semis.

Faire un potager a aussi été une évidence, puisque j’avais plus d’heures à consacrer à ce loisir. De plus, ma production de légumes et de fruits complète nos repas. C’est amusant de concevoir des systèmes d’arrosages ingénieux et de fabriquer des tuteurages pour les petits-pois et les haricots à rames. Je mets aussi des fleurs comme des lychnis, ou encore des capucines grimpantes. L’entrée du potager est entourée de deux rosiers qui, je l’espère, grimperont sur l’arche en fer forgé installée au-dessus de la porte. Avec tous ces aménagements, je ne m’ennuie pas et je profite du temps autrement. De plus, j’ai de nouveaux projets pour l’avenir, et je sais que je serais très occupé pendant les prochains mois.

À propos de l’auteur :

author