• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une série d’incendies

Une série d’incendies - Manuel Owens

L’été est la meilleure saison pour partir à la mer, ou pour prendre un long congé, afin de profiter du soleil avec les proches. Toutefois, il est important de bien se protéger contre les taches solaires. Maintenant, pour en revenir à l'été, cette saison plaît tant aux vacanciers, cependant, la sécheresse favorise les incendies, surtout en pleine nature. L’été dernier, il y a eu une série d’incendies dans les environs. Ces cas de sinistre, souvent causés par inattention, ont engendré de gros dégâts, autant sur les champs de cultures que sur les habitations. Un jour, près de chez moi, un homme âgé a eu la mauvaise idée de brûler des feuilles mortes dans son jardin, ne se rendant pas compte du danger, il s’est fait surprendre par un coup de vent qui a entraîné la propagation du feu à sa clôture. N’ayant eu aucun contrôle sur la situation, il a appelé les secours. Le temps que les pompiers n’arrivent sur les lieux, l’incendie s’est déjà étendu et a dévoré une partie de son terrain, ainsi que la toiture d’un commerce situé juste à côté. Comme le vent soufflait beaucoup, les pompiers ne sont pas arrivés à sauver le commerce. Néanmoins, ils ont réussi à éteindre le feu, évitant ainsi à d’autres maisons, dont la mienne, d’être détruites. La police est ensuite arrivée pour faire le constat des événements et entamer une enquête. Comme il s’agissait d’un accident, le vieil homme a juste suivi des procédures classiques. Le voisin, dont la bâtisse commerciale a brûlée, s’est adressé à sa compagnie d’assurances, afin de faire valoir ses droits, vu qu’il était assuré pour ce genre de catastrophe. Les accidents reliés aux feux se sont répandus dans le secteur, car d’autres habitations ont été victimes d’incendie d’origines accidentelles. Dans certains cas, il s’agissait de négligences venant de promeneurs qui, soit, faisaient des barbecues en pleine nature, soit jetaient leurs mégots de cigarette sur la végétation sèche. Malgré les diverses opérations de sensibilisations entreprises par les autorités, de nombreux vacanciers continuent d’allumer des feux lors de leur sortie en piques niques.  Mis à part ces actes d’imprudences, certains agriculteurs allument des feux dans les champs pour espérer débroussailler facilement leurs terrains. Face à ces incidents, les pompiers ne trouvent pas de répits et les compagnies d’assurances ne cessent d’être sollicitées en matière de recouvrement. D’après une connaissance, le nombre de nouveaux clients dans les compagnies d’assurances a connu une grande hausse, car les propriétaires d’entreprises craignent les accidents causés par feu. Malgré tout, même si cet été a été rude pour la région, il n’y a pas eu d’accidents trop importants recensés. De leur côté, les associations de préventions continuent quand même de sensibiliser les gens sur le danger qu’apporte le feu.

À propos de l’auteur :

author